L’ACUPRESSION

Comment fonctionne l’Acupression?

L’acupression (ou digitopression, digitoponcture, réflexologie, acupressure) est une méthode thérapeutique naturelle et millénaire qui stimule le flux énergétique du corps, renforce la capacité d’auto-guérison et permet ainsi de mieux résister aux maladies. Elle est une des trois grandes disciplines de la médecine chinoise, avec la phytothérapie, et l’acupuncture.

L’énergie vitale universelle, force motrice de la vie, circule dans le corps de tout être vivant.

Énergie vitale universelle

Ce courant a différents noms dans le monde. En chinois, c’est l’idéogramme Qi comme dans « Qi gong », ou Ch’i comme dans « Tai Chi Chuan », et prononcé t’chi. Au Japon, c’est le même idéogramme, écrit Ki (qui se retrouve dans  » Aïkido « ). Dans l’Ayurveda, pratique de santé originaire d’Inde, on retrouve l’énergie vitale sous le terme Prana. A noter que l’Occident a aussi ses termes : la bio-électricité (scientifiques), et l’orgone (Dr W. Reich).

acupression pour l'accouchementDe même que le sang est véhiculé par le réseau veineux, l’énergie vitale circule à travers le corps le long d’un réseau de canaux subtils : les méridiens.

Les méridiens relient la sphère physique de l’être humain aux émotions et à la psyché. Ils sont essentiels à un état équilibré et sain.

A des endroits bien précis de chaque méridien, le Qi se rapproche de la surface du corps, et est donc physiquement accessible. Ces point-clés sont les fameux points d’acupuncture.

Ces points sont les portes d’entrée vers les organes et les émotions d’une personne.

Pour travailler sur ces points l’acuponcture utilise des aiguilles, et l’acupression utilise la pression des doigts (et des poings, coudes, pieds, selon la technique).


Qu’est-ce que l’Acupression pour l’Accouchement?

L’Acupression est un outil puissant, simple et naturel pour déclencher et faciliter l’accouchement.
Une simple pression sur des points spécifiques sur votre corps vous aide à commencer le travail naturellement.

La recherche scientifique montre que l’acupression est efficace pour déclencher naturellement le travail:

  • La stimulation de points d’acupression spécifiques déclenche l’accouchement dans les 48 heures, parfois en 25 minutes, pour 83% des femmes.
  • L’acupression déclenche le travail en stimulant les contractions, aidant le col à se dilater et en amenant le bébé à descendre.
  • La recherche montre que l’acupression réduit considérablement la durée du travail. Les femmes qui utilisent l’acupression pour leur accouchement mettent en moyenne deux heures de moins que les autres pour accoucher.
  • De simple techniques d’acupression soulagent efficacement la douleur, sans aucun risque d’arrêter les contractions.

Références: Gynecologic and Obstetric Investigation 1998, Obstetrics and Gynecology 1974, Wien Klin Wochenschr. 2001, Complement Ther Med. 2005, J Altern Complement Med. 2004, Journal of Chinese Medicine 1999, J Midwifery Womens Health 2003, J Nurs Res 2003
Voir les autres références scientifiques.

L’Acupression pour l’accouchement peut considérablement améliorer votre expérience de l’accouchement.
L’utilisation de l’acupression pour l’accouchement est maintenant de plus en plus populaire parmi les femmes enceintes, les doulas, sages-femmes et médecins.

IMPORTANT
Non seulement cette technique peut déclencher le travail naturellement, elle permet également par ses nombreux effets thérapeutiques (analgésique, relaxant, etc) de totalement transformer votre expérience de l’accouchement – simplement et naturellement.

Quels sont les bienfaits de l’acupression pour l’accouchement ?

L’acupression est très efficace pour déclencher l’accouchement, soulager la douleur, et aider la mère à tous les stades de son déroulement. Certaines techniques d’acupression sont elles utiles pour des situations spécifiques, par exemple pour placer le bébé dans la bonne direction, ou contre le vomissement, ou en cas de travail lent.

Le partenaire peut également être utile à la parturiente en utilisant l’acupression après très peu de pratique, et dans certains cas sans pratique préalable.

De nombreuses femmes ont été surprises par l’efficacité de leur partenaire à appliquer des techniques d’acupression pour déclencher l’accouchement alors qu’elles souhaitaient éviter le déclenchement artificiel médical. Elles ont été impressionnées par leur efficacité à utiliser les techniques d’acupression pour calmer la douleur.

De plus, de nombreux pères/partenaires ont exprimé la grande satisfaction qu’ils ont ressentie à pouvoir aider la mère et le bébé de façon simple et concrète, plutôt que de regarder les équipements médicaux. Ils étaient fiers d’avoir la possibilité d’être utiles, de soulager la douleur de leur partenaire (douleur qui les terrorise autant que la mère), et de participer activement à la facilitation de l’accouchement.

L’acupression peut déclencher l’accouchement naturellement, soulager la douleur et réduire le besoin d’intervention médicale. Étant donnés les nombreux bienfaits de cette technique simple et flexible, la question est : pourquoi davantage de parents ne l’utilisent-ils pas ?


Déclenchement médical et acupression

Alors que, selon certaines études, 50% des déclenchements médicaux finissent en césarienne, l’acupression est utilisée comme un moyen pour faciliter une naissance naturelle.

La forte proportion de césariennes dues à un déclenchement médical est due à des facteurs tels que le bébé qui ne descend pas dans le bassin et le col de l’utérus qui ne se dilate pas suffisamment. De plus les prostaglandines et l’ocytocine utilisées pour les déclenchements provoquent souvent des contractions trop fortes, ce qui entraine le besoin d’analgésiques, péridurales et autres complications. Et parfois, les hormones injectées ne parviennent pas à déclencher le travail. Dans ces cas, la césarienne devient la solution la plus sure.

L’acupression favorise l’augmentation de sang, riche en nutriments et oxygène, dans la zone du bassin, et prépare ainsi le corps pour la naissance. Cela encourage le déroulement d’un accouchement naturel, ce qui réduit la probabilité d’une césarienne. Ainsi, contrairement aux produits qui forcent le travail à démarrer, l’acupression travaille avec votre corps pour lancer et accompagner les contractions naturellement, dilate le col de l’utérus et amener le bébé à descendre dans le bassin.

L’efficacité des points d’acupression pour déclencher l’accouchement a été scientifiquement prouvée depuis 2005 (voir les Références). 70% des femmes utilisant les techniques d’acupression entrent spontanément en travail. Ces techniques simples à pratiquer chez soi réduisent de façon remarquable le recours au déclenchement médical à l’hôpital.

Lorsque le déclenchement médical est inévitable, l’acupression s’avère un complément bien utile: elle prépare le col de l’utérus et l’aide à s’ouvrir, et permet de calmer la douleur. L’acupression favorise alors un travail naturel, le facilite en réduisant les interventions médicales, même en cas de déclenchement chimique.


Médication anti douleur et acupression

La gestion de la douleur est un sujet important auquel la mère doit réfléchir sérieusement à l’avance. Il est important d’utiliser avec modération les analgésiques puissants, à cause des effets secondaires. Il est reconnu que les péridurales ralentissent le travail et augmentent le risque de césarienne.

A l’instar de l’acuponcture, l’acupression est une technique très efficace pour calmer la douleur liée à l’accouchement. Non seulement elle aide a « anesthésier » les effets des contractions, mais elle agit sans effets secondaires et sans risques. De plus, l’acupression est incroyablement versatile ; on peut la recevoir dans de nombreuses positions différentes, n’ importe où, et elle ne restreint pas vos mouvements (contrairement aux aiguilles). Vous n’aurez pas la tête qui tourne, et vous ne vous sentirez pas passive et incapable de contrôler la situation.

Pour de nombreuses mères, l’acupression soulage la douleur pendant la totalité du travail, et pour la grande majorité cette technique réduit le recours aux analgésiques artificiels. Si vous souhaitez une péridurale, utilisez l’acupression pour retarder le recours a la péridurale jusqu’à ce que votre col soit ouvert d’au moins 5 doigts (5 cm). Cela réduit le risque de césarienne.

Ainsi, pour les cas ou l’intervention médicale est inévitable, l’acupression pour l’accouchement s’avère être une technique d’accompagnement extraordinaire. On peut l’utiliser pour dilater davantage le col de l’utérus, faire descendre le bébé, ou renforcer les contractions si le travail ralentit. On peut utiliser l’acupression en plus de la médication, bien que dans de nombreux cas elle en élimine le besoin.


En cas d’hypertension ou de diabète gestationnel

L’acupression travaille en symbiose avec le corps, lui donnant les moyens de fonctionner plus efficacement. Cela signifie que quelle que soit la condition physique de la mère, la stimulation de ses ressources énergétiques internes ne peut pas interférer avec un traitement médical, et ne peut qu’être utile à faciliter l’accouchement.

De plus, dans le cas ou l’accouchement doit être provoqué car la mère a une tension artérielle élevée, du diabète, ou tout autre dysfonctionnement, l’acupression permet d’accompagner et faciliter le déclenchement médical. L’acupression peut bien sûr être utilisée également pour remplacer le déclenchement médical.


L’AVAC (VBAC) et l’acupression

Par le passé il était communément admis qu’après une naissance par césarienne tous les enfants suivants devaient naître par césarienne. A présent, de nombreuses études ont montré qu’après une césarienne une naissance par voie vaginale est possible, en toute sécurité, et 80% des mères accouchent par voie naturelle après une césarienne.

L’Accouchement Vaginal Après Césarienne (AVAC), aussi appelé accouchement par Voie Basse Après Césarienne (VBAC), est en général plus sûr pour la maman et pour le bébé. Pour la mère, le rétablissement est plus rapide, elle encourt moins de risque d’infection et de caillots sanguins, et pour une majorité l’allaitement viendra plus facilement après une naissance par voie naturelle (sans parler de la durée réduite de séjour en hôpital/clinique et des économies réalisées). Les avantages pour le bébé sont également nombreux, la plupart étant liés au déroulement de l’accouchement et la préparation du bébé à vivre en-dehors de l’utérus. Par exemple, le système immunitaire des bébés nés par voie basse est plus fort.

L’acupression est une aide précieuse pour un accouchement facile et naturel après une césarienne.

L’utilisation de l’acupression pendant le travail augmente l’apport de nutriments et d’oxygène dans l’utérus en augmentant le flux sanguin et en aidant le col à s’ouvrir. Il s’agit donc vraiment d’aider à faire que la naissance soit la plus naturelle possible. La première préoccupation dans le cas d’une femme qui a eu une césarienne est que l’accouchement par voie basse progresse trop rapidement, ce qui créée d’autres problèmes tels que la rupture utérine.

J’insiste sur le fait que l’acupression ne peut pas sur-stimuler le corps. Elle ne présente donc aucun risque dans le cas d’un AVAC. Au contraire, l’acupression aide le corps à faire de son mieux et diminue le besoin en médication antidouleur, qui ont souvent pour effet de ralentir le travail et d’augmenter le risque de césarienne.


Est-ce vraiment efficace ?

En plus des témoignages de satisfaction de nombreuses mères, on note un grand nombre de commentaires positifs de la part des sages-femmes. Même lorsqu’il existe un certain niveau de scepticisme – soit au sujet de la théorie derrière cette technique, soit parce que les personnes ont déjà essayé l’acuponcture mais doutent qu’une technique sans aiguilles puisse être aussi efficace – les réactions sont positives.

Les parturientes ont rapporté avoir senti une vraie différence dans leurs contractions après stimulation des points d’acupression adéquats. Une grande majorité d’entre elles ont donné une note très élevée à l’acupression en tant qu’analgésique (de ‘très bon’ à ‘excellent’), ajoutant des commentaires tels que ‘fantastique’ et ‘je n’y serais pas arrivée sans cela’. La plupart des parturientes ayant essayé un électrostimulateur TENS (= transcutaneous electrical nerve stimulation = neurostimulation électrique transcutanée) pendant leur accouchement ont trouvé l’acupression plus efficace pour calmer la douleur. L’appareil TENS travaille sur la douleur par l’administration de courant électrique faible sur certains points du corps de la mère. Ces appareils, contrairement à l’acupression, ne peuvent pas été utilisés dans une piscine d’accouchement.

De plus, lorsque la mère a dépassé la date de son terme et que le déclenchement médical devient très probable, l’acupression est une alternative naturelle.

Les sages-femmes recommandant aux mères d’appliquer la technique de l’acupression régulièrement sur certains points deux à trois jours avant la date prévue du déclenchement médical témoignent que :

  • Presque toutes ces femmes ont pu accoucher naturellement.
  • Pour celles qui ont quand même du passer par le déclenchement médical, les complications sont bien moins nombreuses, et la dernière phase du travail se déroule de façon naturelle.

Ainsi, l’acupression soit élimine le recours au déclenchement médical, soit peut être utilisée en accompagnement, sans danger.


Est-ce sans danger pour la mère et pour le bébé?

Tout naturellement, la première préoccupation d’un futur parent est le bien-être de la maman et de l’enfant. Depuis que l’acupression est utilisée pendant l’accouchement, les résultats sont positifs.

Les sages-femmes surveillent le comportement du bébé tout au long de l’accouchement. C’est également le cas des sages-femmes qui utilisent l’acupression. Si elles avaient détecté des signes de souffrance, ou de travail trop rapide, ces sages-femmes auraient évidemment immédiatement abandonné la pratique de l’acupression et cessé de la conseiller comme aide à l’accouchement.

Au contraire, de nombreuses sages-femmes expérimentées ont été impressionnées par l’utilité de cette technique, et ont rapporté son efficacité pour dilater le col de l’utérus, augmenter la fréquence des contractions et soulager la douleur pour la parturiente. Nombre d’entre elles utilisent l’acupression pour déclencher les accouchements après terme.

De plus, les études cliniques sur des groupes de femmes enceintes recevant de l’acupression sur un ou deux points au cours de leur accouchement ne formulent aucune conclusion négative. L’acupression n’agit jamais contre le corps – elle ne fait que l’encourager à mieux fonctionner, plus efficacement. Ainsi, l’acupression ne sur-stimule pas l’utérus et ne précipite pas un accouchement (en cas d’accouchement précipité, la mère donne naissance si rapidement qu’elle et son bébé sont en état de choc – c’est souvent la conséquence d’un déclenchement médical de l’accouchement).

La beauté de l’acupression est qu’elle permet de travailler avec le corps, en l’aidant à s’aider lui-même. Cette technique ne peut pas en prendre le contrôle, contrairement à l’ocytocine, hormone synthétique communément utilisée en injection pour accélérer les contractions et provoquer l’accouchement.

Ainsi, la mère et le bébé ne courent aucun danger à utiliser l’acupression. En fait, l’acupression permet de diminuer le stress vécu par le bébé, puisqu’elle facilite le travail et raccourcit sa durée, et ce de façon naturelle en évitant ou diminuant le stress chimique, et les interventions médicales et leurs effets secondaires.


déclencher accouchement, acupression accouchement
Protégez votre bébé:
privilégiez une information fiable,
par une professionnelle certifiée.

.

Télécharger le livre